Quand je vais au restaurant asiatique, je fais attention à…

by

MultitudeLes restaurants asiatiques apparaissent souvent comme un refuge pour les personnes qui ne peuvent manger ni gluten ou ni lactose. Mais attention, il y a quelques précautions à prendre, avant de commander…

La sauce soja est traditionnellement fabriquée à partir de graines de soja en Chine et en Corée, et à partir d’un mélange de soja et blé au Japon. Pour les plus sensibles, mieux vaut se renseigner auprès du restaurateur, avant d’en consommer. Il existe néanmoins la sauce Tamari, ou une sauce soja sans gluten :

http://www.papillesetpupilles.fr/allergies/2012/02/une-sauce-soja-sans-gluten.html

Alors, pourquoi ne pas apporter votre propre sauce de soja au restaurant asiatique ?

Les pâtes. Ce ne sont pas toutes des pâtes de riz. Dans les restaurants chinois et vietnamiens, vous trouverez des vermicelle de soja, de riz et des pâtes de blé dans certaines soupes. Les soba japonaises sont faites de farine de sarrasin, mais les râmen japonaises sont des pâtes de blé.

Les beignets et aliments frits tel que le poulet pané peuvent contenir de la farine de blé, mais les tempuras japonaises traditionnelles sont faites à partir de farine de riz. N’hésitez pas à vous renseigner !

Et pour les boissons, n’oubliez pas que la bière est une source de gluten. Adieu Tsingtao, Kirin ou Asahi !

Je vous parlerai, dans un prochain post, de mes restaurants asiatiques coups de cœur, à Paris.

Pour tout renseignement concernant le « Régime sans gluten aujourd’hui », référez-vous aux conseils de l’AFDIAG.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *