Manger sans gluten, une mode ?

by

Tarte à la Tomate

La tarte à la crème, dernièrement, est d’affirmer que le Gluten Free, « c’est une mode ». Alors, simple lubie bobo chic snob ou mouvement basé sur des raisons fondées ?

Tout d’abord, il faut dire que l’intolérance au gluten est une maladie, une vraie : la maladie coeliaque. Elle concerne 1% de la population et pour des centaines de milliers de Français, elle n’est pas diagnostiquée. Pour eux, point de mode. Dès le diagnostic posé, il est impératif d’exclure toute trace de gluten de leur alimentation, sous peine de conséquences graves sur la santé.

Il y a aussi les hypersensibles au gluten, non coeliaques, qui présentent des symptômes semblables.

Il y a ensuite les intolérants au blé, dont je fais partie. Ce n’est pas une maladie, simplement une conséquence d’une perméabilité intestinale. C’est réversible, si c’est bien traité par des compléments alimentaires et la consommation de probiotiques adéquats.

Et enfin, les allergiques au blé, pour qui toute consommation de blé peut s’avérer très dangereuse.

Et puis il y a ceux qui, entendant parler des méfaits possibles du blé, évincent cet aliment de leur consommation quotidienne. La question trop rarement posée est : pourquoi tant de gens se sentent aussi bien, quand ils arrêtent de manger baguettes, croissants et pâtes quotidiens ? Une des personnes qui traite ce sujet avec le plus d’intelligence et de pertinence est sans doute Julien Venesson, auteur de « Comment le blé moderne nous intoxique ». Un lien pour le voir : http://www.julienvenesson.fr/portfolio/faut-il-arreter-le-gluten/

J’ai plusieurs techniques pour ne pas entrer dans ce débat sans fin, lors de dîners chez des amis. Technique 1. S’ils ne sont pas du tout ouverts à ces questions : je n’en parle pas. Avant de partir de chez moi, je mange une bonne soupe ou une bonne salade. Ainsi, je n’ai pas à dire « mais je ne mange pas de… » Si on commence à lancer le sujet, cela peut aboutir à un débat susceptible de m’énerver. Technique 2. Je vais chez des gens qui adorent parler nutrition (oui, ça existe). Auquel cas, j’apporte un délice sans gluten du Chambelland, MyFreeKitchen, Helmut Newcake… et on peut évoquer avec légèreté certaines restrictions alimentaires, sans prise de tête !

En tout cas, quelle que soit la raison de l’éviction de cet aliment de notre alimentation, il est impératif de faire un test permettant d’écarter toute éventualité de maladie coeliaque. Car après plusieurs mois sans gluten, les résultats de ces tests s’avéreront faussés, empêchant un juste diagnostic. Pour toute question à ce sujet, ne pas hésiter à contacter l’AFDIAG, l’Association Française Des Intolérants Au Gluten.

AFDIAG. 15, rue d’Hauteville 75010 Paris. Métro : Bonne Nouvelle. Tél. : 01.56.08.08.22.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *